4 juillet 2014 5 04 /07 /juillet /2014 12:30

Depuis près de 10 ans, les éditions Talents Hauts sont célèbres pour leur ligne éditoriale : bousculer les mentalités et offrir des textes engagés, en particulier en faveur de l'égalité des sexes. Aujourd'hui, avec Quatre filles et quatre garçons, elles nous proposent une vision très réaliste du monde du collège et, en particulier, de l'année de 3ème.

 

Joséphine, Benoît, Sarah, Dorian, Juliette, Mehdi, Clotilde et Corentin rentrent de la plage, en plein été. Comme toujours, ils sont dans le 15, le bus qui les réunit depuis la 6ème et qui a vu naître leur amitié indéfectible. Oui mais voilà, l'an prochain sera leur dernière année ensemble. Après la 3ème, leurs routes se sépareront. C'est suite à ce constat que germe l'idée de Jo : faire un journal de bord à 8 de cette année. À tour de rôle, chacun prendra donc la parole, chacun à sa façon, pour raconter leurs péripéties mais aussi, et surtout, leurs petits tracas et leurs tourments. Nous voici plongés dans la vie de huit ados de 15 ans...

 

Deux choses m'ont paru évidentes une fois ce roman refermé : je me sentais revenir quelques années en arrière et tout ado devrait le lire avant de commencer son année de 3ème. Florence Hinckel parvient à décrire cette période de la vie de manière très réaliste, avec beaucoup de simplicité et d'innocence. Tout y est : les premiers émois, l'amitié-amour, les questions fondamentales (mais comment savoir dans quel sens pencher la tête lorsqu'on embrasse ?), la rébellion,... Mais l'auteure aborde également des sujets plus sensibles et plus difficiles tels que l'anorexie et l'homosexualité, tout cela avec beaucoup de pudeur et sans lourdeurs. Hymne à l'amitié et roman de l'été, Quatre filles et quatre garçons est à mettre entre toutes les mains. Que l'on ait 15 ans... ou quelques années de plus.

 

"Le problème de l'adolescence, c'est ça :
les parents ne parviennent pas à vous faire quitter l'enfance.
"

 

Quatre filles et quatre garçons de Florence Hinckel
Éditions Talents Hauts, 2014
14,50€

Partager cet article

Published by Lauriane Le Dûs - dans 15-25 ans
commenter cet article
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 12:30

C’était un soir de janvier 2013. Sur une feuille de papier, on commence à imaginer un site de vente en ligne, qui soit en cohérence avec l’activité de nos librairies.

 

Quelques schémas plus tard, nous nous mettons en quête d’une société de création de sites internet. En dépit de l’offre florissante, nos premières démarches sont infructueuses. Et nous trouvons finalement LA Boîte qui va donner forme à notre idée. Merci Starloo car il fallait pas mal d’imagination, de neurones et de patience pour comprendre ce que nous voulions, alors même que nous ne savions pas forcément le formuler (mais très bien le dessiner).
Si vous cherchez un « développeur » qui parle la même langue que vous, on vous les recommande chaleureusement.


Pendant tout ce temps, nous avons pu découvrir, nous, petits papetiers-libraires de quartier au grand cœur, le monde extravagant de la vente en ligne. Certains fournisseurs sont vraiment au point : nous avons pu récupérer des visuels de qualité chez presque tous. Carton rouge à quelques uns dont nous tairons le nous.
Vous n’imaginez pas, quand vous cliquez sur un produit, le travail de fourmi que cela suppose.
Mais tout ça pour quoi ? Certainement pas pour faire ce que d’autres font déjà, plus ou moins bien.
Nous voulions proposer une solution simple et conviviale, de préférence esthétique, à l’opération « Cherche et trouve » les fournitures scolaires.

 

L’originalité du site, c’est d’abord l’idée : vous permettre de trouver, demander, commander tout ce dont vous avez besoin pour l’école. Vous ne trouvez pas votre référence ? Qu’à cela ne tienne. Nous faisons la recherche pour vous.
Pour les uns, il vous suffit de nous envoyer en PJ votre liste. L’opération prend moins d’une minute. Pour d’autres, votre école vous a fourni un lien qui mène jusqu’à la liste voulue. Ou vous pouvez aussi faire vos achats en toute liberté.

Enfin, des idées originales, tout le monde peut en avoir. Mais la force du site, c’est bien évidemment d’être adossée à deux librairies et surtout, une équipe super expérimentée, et parfois pathologiquement perfectionniste de libraires.


Marentreetresclasse.fr conjugue les aspects pratiques du e-commerce avec la qualité de conseil, de services et d’accueil d’un vrai magasin, en « chair et en os ».

 

18 mois plus tard, voici le résultat.
Il y a encore des réglages à faire, et au fur et à mesures des semaines à venir, nous allons étoffer l’offre de livres présentée sur le site. Car si nous avons près de 8 000 titres à l’Émile, et 13 000 à Ars Una, le site est encore à parfaire sur cet aspect.
En revanche, vous trouverez près de 1 300 références en papeterie scolaire, de la blouse blanche aux protège-cahiers à rabats.

 

www.marentreetresclasse.fr

 

En conclusion, et la chose à retenir, c’est que, à ce jour, c’est le seul site qui propose une offre de rentrée complète : nous commandons vos manuels, et si vous le souhaitez, nous pouvons aussi les recouvrir. Nous nous occupons également de rassembler le matériel. À vous de choisir les articles les plus personnels comme l’agenda scolaire, la trousse et le stylo plume. Nous pouvons même vous livrer.
Évidemment, ce qui nous ferait vraiment plaisir, c’est de vous accueillir en librairie pour vous recommander nos derniers coups de cœur en littérature jeunesse !

Partager cet article

Published by Librairie L'Emile
commenter cet article
27 juin 2014 5 27 /06 /juin /2014 12:30

Brian Selznick n'est plus à présenter : le père d'Hugo Cabret est connu et reconnu depuis l'adaptation de son chef d'œuvre au cinéma !


Black Out est sorti en 2012. Et c'est un roman spécial. Parce qu'il aborde un thème inhabituel, et parce que l'on suit deux personnages en parallèle, sous deux formes différentes : une histoire est mise en mots et l'autre en image. Ben vit dans les années 1970 chez ses cousins depuis la récente mort de sa mère. Il va devenir sourd après avoir été frappé par la foudre. Rose, elle, vit soixante ans plus tôt et est sourde de naissance. Lorsque les deux enfants vont comprendre que leur vie les attend à New-York, ils vont s'y rendre sans détours. La ville de toutes les passions saura-t-elle répondre à leurs questions ?

Vous l'aurez compris, ce roman aborde la question de la surdité. Comment vivre avec, comment se faire comprendre et comprendre le monde qui nous entoure. Brian Selznick s'est beaucoup renseigné avant d'écrire son livre et cela se sent dans l'écriture. Ses dessins sont frappants de réalisme et quand on ne tourne pas les pages toujours plus vite pour connaître la suite de l'histoire, on s'y attarde longuement avec plaisir.

 

 


Ajoutez à cela une passion pour les curiosités : petits objets que l'on conserve, qui constituent un petit musée personnel. La mère de Ben était bibliothécaire, il a lui-même une boite remplie de ces curiosités, et lorsqu'il se perd dans New-York, il se retrouve dans un musée. Pas vraiment un hasard... Détails fourmillants qui ajoutent une préciosité à l'histoire. Rose quant à elle s’intéresse beaucoup à une artiste, qu'elle va jusqu'à rencontrer en coulisses...
 


Black Out, est définitivement un bijou, emprunt de poésie et d'histoire à lire dès 12 ans.

 

Black Out de Brian Selznick
Bayard Jeunesse, 2012
16,90€

 

Partager cet article

Published by Élise Guillaume - dans 12-15 ans
commenter cet article
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 12:30

Lorsqu'un nouveau Witty sort, à L'Émile, on adhère ! C'est encore une fois le cas pour Fintan Fedora, le pire explorateur du monde : à la recherche du Chocoprune. Premier roman traduit de Clive Goddard, il s'inscrit immédiatement dans la lignée de ceux de Roald Dahl et David Walliams. Un coup de foudre !

 

Fintan est désespéré : son père vient de lui apprendre qu'il le déshérite ! En effet, il ne prendra pas la tête de l'entreprise de biscuits familiale à cause de sa maladresse légendaire... Mais son père a tort et Fintan va le lui prouver ! Ni une, ni deux, il part en exploration dans la jungle amazonienne accompagné de Gribbley, son majordome. L'objectif est simple : trouver le Chocoprune, un fruit légendaire et mystérieux. Mais cette excursion est loin d'être de tout repos pour Monsieur Catastrophe ! Surtout qu'il est poursuivi par deux kidnappeurs aussi bêtes que moches et par un gros industriel du biscuit qui espère bien trouver le Chocoprune en premier. 

 

Entre quiproquos constants et retournements de situation plus rocambolesques les uns que les autres, ce roman est un pur moment d'humour et de détente. Sans se départir d'un message écologique discret, cette intrigue nous entraîne dans des péripéties pleines de légereté et de douceur. Un bijou comme il en existe peu ! Dès 8 ans, bons lecteurs.

 

"Pour qualifier son enfance, l'adjectif le plus gentil serait probablement "intéressante". Le plus gentil, certes, mais pas le plus honnête. En vérité, "désastreuse" serait sûrement plus approprié. Son école maternelle avait dû fermer peu après sa première rentrée, étant donné qu'il avait réussi à la remplir de guêpes. Personne n'a jamais compris comment il avait fait mais cela avait quelque chose à voir avec plusieurs pots de confiture et un très gros pistolet à eau."

 

Fintan Fedora, le pire explorateur du monde : à la recherche du Chocoprune
de Clive Goddard
Witty, Albin Michel Jeunesse, 2014
12,50€

 

Partager cet article

Published by Lauriane Le Dûs - dans 7-11 ans
commenter cet article
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 12:30

Notre stagiaire Nicolas nous fait l'honneur de mettre à disposition un extrait du manuscrit de son premier roman d'héroïc-fantasy : Le Royaume-Sans-Nom, Livre 1. N'hésitez pas à laisser un petit commentaire, un petit mot d'encouragement ou simplement votre avis ! Nous, on aime !

 

Un homme encapuchonné dans un manteau pourpre passa devant le jongleur, tourna la tête vers lui et sa bouche s’étira en un large sourire. Il lui fit un clin d’oeil avant de s’approcher lentement du portail, se frayant un passage à travers la cohorte, attentive au spectacle qui lui était donné.
C’était le signal.
D’un léger mouvement de poignet qui parut involontaire, une torche s’envola pour tomber sur le toit d’un stand, lequel prit feu instantanément. Aussitôt, la foule se vit rapidement dispersée par les gardes qui avaient quitté leur poste afin de venir arrêter l’incendie débutant. La diversion était faite. Tandis que les soldats allaient chercher de l’eau et interpelaient Zed, l’homme encapuchonné poussa le portail qui pivota sur ses gonds en grinçant et entra dans le jardin fleuri de l’imposante demeure.
Quelques sentinelles faisant leur ronde entre les arbres s’arrêtèrent pour observer l’intrus. La scène se figea durant une seconde. Les gardes s’élancèrent soudain vers lui en lui intimant l’ordre de ne pas bouger. D’un vif mouvement, l’homme se mit à courir frénétiquement et franchit les portes de chêne de la maison à vive allure, les refermant sur son passage. Il avait peu de temps avant que les soldats ne le rattrapent.
En se précipitant vers l’escalier, il bouscula une gouvernante qui passait par là, tenant à la main une petite fille. Ils perdirent tous deux l’équilibre, le capuchon de l’inconnu se releva, dévoilant son visage qu’il tourna vers les deux demoiselles. Se relevant à grand peine, la gouvernante sortit de ses jupons un poignard, alors que derrière elle la gamine souriait béatement au voleur. Lorsque celui-ci posa les yeux sur ce visage rayonnant aux traits magnifiquement dessinés et à la peau pâle, il sut que cette image resterait à jamais gravée dans sa mémoire. Il ne pouvait détacher son regard de cette figure angélique aux yeux d’un bleu lagon si merveilleux, entourée de boucles noires lui tombant jusqu’au bas du dos.
Il fut tiré de sa rêverie par l’arme que la gouvernante lança vers lui. Faisant un pas de côté, il l’évita aisément et fusilla des yeux la nourrice, qui prit peur et recula précipitamment en serrant la fillette contre elle. Mais il n’avait pas le temps de s’occuper d’elle et ne voulait surtout pas choquer la petite fille aux cheveux noirs qui continuait de le regarder presque avec amusement. Il se détourna en recouvrant son visage et monta les escaliers quatre à quatre, conscient du regard des deux personnes derrière lui. Il arriva dans un couloir qu’il traversa sans tenir compte des nombreuses portes s’ouvrant sur les côtés, l’alarme résonnant à présent dans tout le domaine. Son objectif était au fond de ce couloir, il le savait !
Il vit la porte face à lui s’ouvrir et un homme le regarda, stupéfait. D’un coup d’épaule, il l’écarta du chemin et entra dans la pièce, refermant la porte derrière lui en brisant la poignée d’un coup de pied. Un marchand se tenait là, près d’une table où était posé un petit coffre en fer, qu’il prit dans ses bras à la vue de l’inconnu comme une mère protégerait son enfant. Le voleur le regarda et, ouvrant à peine la bouche, murmura d’un ton lourd de menaces :
- Je ne veux que le coffre.

Partager cet article

Published by Lauriane Le Dus
commenter cet article
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 12:30

En septembre 2013, une nouvelle collection a vu le jour aux éditions Scrinéo. Lancée et dirigée par Arthur Ténor, auteur éclectique et confirmé, "Roman d'horreur" s'inscrit dans la lignée des "Chair de Poule" chez Bayard. Arthur Ténor annonce clairement la couleur : "Roman d'horreur" est une collection surfant sur le succès des livres de Stephen King et des films d'horreur auprès des adultes et adolescents. Alors ? Tentés ? Jetez-vous sur les deux titres déjà parus et frissonnez avec nous !

 

 

Roman d'horreur, ils n'auraient jamais dû retourner dans cette maison, Arthur Ténor - septembre 2013 - 12,90€

Valentin est un garçon très intelligent. Et comme tous les ados de son âge, il aime jouer à se faire peur avec ses amis. Pour cela, quoi de mieux qu'une maison supposée hantée ? Sauf si celle-ci est réellement hantée... Les morts se mettent à parler à Valentin : leur assassin n'est pas sous les verrous. Humour, surnaturel, policier : tout y est ! On frissonne, on palpite, on s'engouffre dans cette enquête, tout en riant. Arthur Ténor parvient superbement à détourner les clichés et nous offre un roman  terriblement plaisant !

 

 

Bienvenue dans l'enfer de la peur, Arthur Ténor - mars 2014 - 12,90€

Quand le grand-père de Sophia, archéologue de renom, meurt, Sophia hérite d'une étrange amulette. Avec Léonard, un ami du collège, ils parviennent à l'ouvrir et se sentent soudain comme... possédés par des forces diaboliques. Ils vont devoir s'affronter et leur seule arme sera la peur, celle qui hante nos plus terribles cauchemars... Réelle plongée en enfer, ce roman est puissamment bon. Contrairement au précédent, il nous enferme dans nos terreurs psychologiques et nous empêcherait presque de dormir. Sans se départir d'une bonne dose d'humour, Arthur Ténor nous entraîne avec brio dans une intrigue menée de main de maître !

 

 

Pour conclure, je peux assurer dès aujourd'hui que cette collection s'inscrira sur la durée avec, j'espère, de nouveaux auteurs et, surtout, de nouvelles péripéties plus effrayantes les unes que les autres. N'hésitez plus et jetez-vous sur ces romans, frissons garantis ! Et en septembre, découvrez avec nous la nouveauté Vous allez adorer cette croisière sanglante. Moi, j'ai hâte ! Dès 12 ans !

Partager cet article

Published by Lauriane Le Dûs - dans 12-15 ans
commenter cet article
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 12:30

Cécile Gambini nous offre dans cet album un moyen de chasser nos sales idées : puisque c'est ce que fait son héroïne dans Tine ou les idées noires au placard, aux éditions Thierry Magnier. Nous pourrons l'imiter et nous assurer de beaux jours à venir.

 

Tine vit dans les bois et aujourd'hui, il pleut. Hantée depuis si longtemps par ses monstres, c'est un jour parfait pour les chasser. Elle s'y attèle donc et y passe la journée. Entre un cafard, une chagrinelle, une picote ou un cancrelas putréfax, la tâche n'est pas aisée. Pourtant, Tine les chasse tous, un à un, avec succès. Les démons finissent par accepter, et quittent son environnement pour aller embêter quelqu'un d'autre. Tine, enfin tranquille, espère quand même qu'il lui reste un petit démon... Car peut-on vivre sans eux ?!

 

Tout en douceur, Cécile Gambini nous explique comment chasser nos idées noires, comme on se sent léger ensuite... Les dessins sont très beaux, très doux, au crayon de couleurs. Le livre en lui-même est également très joli et doux au toucher. Un format ni trop grand ni trop petit, avec une épaisse couverture en carton qui nous dévoile le monde de Tine. Ce livre qui pourrait paraître trop "à part" ou "indépendant" est en fait tout à fait accessible dès cinq ans et à lire, à offrir, ou à garder pour soi, comme un petit trésor.

 

 

Tine ou les idées noires au placard de Cécile Gambini
Thierry Magnier, 2014
13,80€

Partager cet article

Published by Élise Guillaume - dans 3-6 ans
commenter cet article
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 12:30

La trilogie Le Pacte est issue de l'association de Jenny Han (auteure de L'été où je suis devenue jolie) et Siobhan Vivian (auteure de La Liste).

Ambiance de campus sur fond de vengeance et de luxe, la série réunit trois héroïnes qui veulent toutes trois prendre leur revanche sur des méfaits qu'elles ont subi par le passé. Moqueries, surnoms odieux et autres méchancetés, les ados sont inventifs... mais pour les bourreaux, il est temps de payer !
C'est ce à quoi vont s'employer nos trois héroïnes avec une vengeance qui monte peu à peu dans les extrêmes au fil des pages...
Ne vous fiez pas à leur air charmant ! Mary, Kat et Lillia vont faire passer un sale quart d'heure (voire plus) à tous ceux qui ont eu le malheur de se frotter à elles.


Entre le roman à suspense et la littérature dite girly, Le Pacte est une trilogie qui nous plonge au fil des pages dans une noirceur de plus en plus grande. Surprenante et addictive, nous avons hâte de découvrir le fin mot de l'histoire... le tome 2 nous ayant laissé complètement éberlués ! À lire d'urgence. Dès l'âge de 14 ans environ.

Deux tomes disponibles :

 

  • Tome 1 - Vengeance
  • Tome 2 - Mensonges

 

Le Pacte de Jenny Han et Siobhan Vivian
Scarlett, 2013-2014
16,00€ chaque

Partager cet article

Published by Laura Vitali - dans 15-25 ans
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 12:30

Venu tout droit des États-Unis, c'est LE nouveau phénomène tendance du moment, qui contamine aussi bien les parents que les enfants, les filles que les garçons. Souvent associés aux Silly Bandz, frénésie de la rentrée 2010, Rainbow Loom présente un avantage majeur : les enfants s'inventent leurs propres bracelets et font leurs associations de couleurs.

 

 

Le principe est simple : de petits élastiques de couleurs différentes, un crochet, une sorte de métier à tisser et le tour est joué ! Chacun son bracelet selon les couleurs et les modèles choisis !

 

Pour l'acheter en ligne, suivez le lien

http://marentreetresclasse.fr/home/3534-raimbow-loom-coffret.html​

 

Une petite démo ?

Nous avons à votre disposition une multitude de couleurs !
Venez nous montrer vos plus belles créations !

 

Partager cet article

Published by Lauriane Le Dûs - dans Papeterie
commenter cet article
31 mai 2014 6 31 /05 /mai /2014 12:30

À circonstances exceptionnelles, article de blog imprévu ! Il y a bientôt 3 semaines, notre libraire Laura, présente à l'Émile depuis près de 4 ans a choisi de rejoindre la Bourgogne et de laisser Paris derrière elle. Même si cette décision nous affecte, nous sommes bien évidemment ravis pour elle. Laura a donc tenu à nous adresser un petit mot, afin de rappeler à tous (collègues, clients,...) qu'elle ne nous oublie pas. Et nous, nous ne l'oublions pas non plus !

 

"Voici mon petit mot d’au revoir à tous ceux avec qui j’ai eu la chance de travailler : collègues, clients, professeurs, bibliothécaires, représentants, auteurs… merci à vous. J’ai passé presque quatre années en votre compagnie à l’Émile, et cette expérience est et restera impérissable.
Merci à vous de votre confiance quand je vous disais « ce livre est super », sans autre argument, et que vous le preniez, uniquement parce que je l’avais aimé. Ce plaisir du conseil et de la transmission, c’est à l’Émile que je l’ai pleinement acquis, alors pour cela, merci.
À mes collègues et chefs également, travailler avec vous fut un réel plaisir, et même si les rentrées scolaires étaient des périodes denses, on a toujours trouvé le moyen de décompresser à un moment soit par le rire, soit par une étourderie… (je n’ai plus jamais touché à l’aspirateur, je le jure). Merci à vous de m’avoir supportée, stressée que je suis !

 

Désolée de ne pas avoir pu prévenir tous ceux que je souhaitais informer de mon départ, un mois est en fait bien court pour préparer un départ.
Sachez que si je suis partie de l’Émile, c’était avant tout pour quitter Paris : je suis maintenant dans la très belle petite ville d’Avallon en Bourgogne, toujours en tant que libraire : il y a une foule d’arbres et l’air sent bon la verdure… c’était mon rêve depuis de nombreux mois, et je l’ai atteint ! Souhaitez-moi bonne chance pour ce renouveau, je ne vous oublierai pas. Et si vous voulez quelques conseils de lecture à distance, n’hésitez pas à faire passer le message par le biais de l’Émile, j’y répondrai avec plaisir… !
Continuez à lire et à faire vivre les librairies de quartier telle que celle-ci, i love you all !

 

Laura"

 

Partager cet article

Published by Laura et Lauriane
commenter cet article

L'emile

  • : Le blog de la Librairie L'Emile
  • Le blog de la Librairie L'Emile
  • : Toute l'actualité de l'Emile, la librairie de la jeunesse et des écoles, à Paris ! Actualité en littérature jeunesse Nouvelles collections en papeterie 01.45.75.16.15
  • Contact

Actualités

La librairie l'Emile sera exceptionnellement fermée le jeudi 1er mai ! Réouverture le vendredi 2 mai !

Merci de votre compréhension !

Droit d'auteur

Les couvertures et les illustrations sont protégées par le droit d’auteur, qu’elles ne peuvent être utilisées sans l’autorisation des éditions et toute reproduction ou utilisation non autorisée est constitutive de contrefaçon et passible de poursuites pénales.

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog