Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 janvier 2017 2 17 /01 /janvier /2017 12:30
Benoît Minville est de retour sur le devant de la scène chez Sarbacane, pour notre plus grand bonheur. Après Les Géants (dont l'article de blog est disponible ici), voici un superbe roman sur la vie, ou plutôt les vies de différents adolescents dont les parcours très différents et touchants vont, je l'espère, vous emporter comme j'ai été embarquée.
 
 
L'été ne commence pas très bien pour Vasco et Djib, les deux meilleurs amis banlieusards. Après un bref passage au commissariat suite à une énième rixe, ils sont envoyés dans la Nièvre, en pension chez "Tonton" et "Tata", un couple de campagnards très chaleureux, accueillant depuis 50 ans des enfants de la DASS. Ils sont alors confrontés à une autre forme de jeunesse, parmi laquelle ils doivent trouver leur place et où la communication n'est pas toujours évidente. Mais de fil en aiguille, cet été va changer des vies et des idées, sur soi comme sur les autres. 
 
 
"Derrière leur cité, quand on s'éloigne, ça respire un peu la cambrousse, mais là c'est "vraiment" la campagne. Il n'y a rien à des kilomètres à la ronde, et dans les villages traversés c'est souvent une succession de volets fermés et de panneaux "à vendre".
Pour Vasco, l'expression "au milieu de nulle part" était jusque là associée à son village portugais, sorte d'endroit bucolique qui n'existait que pendant les semaines où il venait vivre un été en boucle sur la terre de ses ancêtres... Il se voit forcé d'élargir son champ lexical."
 
 
C'est encore un roman coup de poing très réussi pour Benoît Minville. Cette fois-ci, pas d'intrigue de polar mais un hymne à la vie, la tolérance et l'entraide. Les personnages sont attachants, certains attendrissants mais surtout très justes. Sans jamais tomber dans le pathos ni dans l'angélisme, l'auteur arrive à transmettre un hymne à la vie et aux ados grâce à une écriture actuelle, dynamique, travaillée. Ce qui est sûr, c'est que le portrait de ces différents adolescents aux parcours parfois tortueux ne laissera pas le lecteur indifférent. Un très beau roman à découvrir et diffuser d'urgence ! Dès 15 ans.
 
Les belles vies de Benoît Minville
Sarbacane, 2016
15,50€
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne-Sophie Dautais - dans 15-25 ans
commenter cet article
10 janvier 2017 2 10 /01 /janvier /2017 12:30

Bertrand Puard est non seulement auteur de nombreux ouvrages pour petits et grands, mais aussi scénariste et animateur radio. Après le succès de la série Les Effacés, il revient avec une super série pour adolescents, dont les 3 tomes sont sortis simultanément.

 

 

Le 5 juin 2018, le Président de la République décède brutalement. Tandis que la France entière est en deuil, son jeune frère est désigné comme successeur de la fonction présidentielle.

Parallèlement, un convoi transportant un tableau d'une jeune artiste de la Révolution Française et jusque là peu connue du grand public est pulvérisé au lance-roquette. À New-York, lors d'une vente aux enchères, un second tableau de cette même artiste est vendu pour la somme historique de 53 millions de dollars.

Mais quel peut être le lien entre ces évènements ? C'est ce que va tenter de découvrir Eva Brunante, seule spécialiste avec son père de la peintre Justine Latour-Maupaz, dont les œuvres suscitent un peu trop d'intérêt...

 

 

"Eva était retournée à son écran.
- Il me faut le nom du titulaire du compte, monsieur.
- Il s'agit d'
une titulaire.
- Je vous écoute.
Il fit glisser un chèque sur le bureau. Eva vit tout d'abord le montant : cent mille euros.
- Le nom figure sur la ligne appropriée, dit le client.
Elle lut donc le nom.
Le sien.
Eva Brunante.
La jeune femme se leva brusquement; ses lunettes tombèrent avec fracas sur son bureau. Elle les ramassa, à tâtons, avant de darder sur son interlocuteur un regard noir
."

 


Si vous aimez les thrillers, avec des personnages hauts en couleurs et des courses poursuites dignes des grands films américains, alors foncez lire cette super série. De surprises en révélations en tout genre, cette saga ne laisse pas indifférent. L'écriture est menée d'une main de maître et tiendra en haleine les bons lecteurs comme les moins aguerris ! À partir de 14 ans.

 

Trilogie Bleu, blanc, sang de Bertrand Puard

Hachette Romans, 2016

16,90€ chaque

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne-Sophie Dautais - dans 15-25 ans
commenter cet article
27 décembre 2016 2 27 /12 /décembre /2016 12:30

Marine Carteron nous avait enchantés avec sa série Les Autodafeurs. Elle revient cette année avec un tome 1 brillant ! Exit les confréries et la défense des livres. Nous voici maintenant dans des histoires de génétique fabuleuses !

 

D'un côté, il y a Georg, orphelin trouvé sur le perron de l'église d'Épailly, maintenant en prison. De l'autre, il y a Kassandre et Mina, deux jeunes adolescentes que tout oppose. La première descend de la grande famille aristocrate Báthory de Kapolna. Son père tient un laboratoire pharmaceutique très coté. Mina, elle, est fille d'une des domestiques et a grandi auprès de celle qu'elle surnomme affectueusement Ka. D'apparence, rien ne les relie les uns aux autres. Et pourtant, ils semblent tous avoir un sombre pouvoir...

En parallèle, un mystère millénaire est gardé par le peuple Tzigane : le Maître est sur le point de se réveiller et invite ses enfants à le rejoindre.

 

"Malheureusement, même si je l'avais voulu, je ne pouvais pas la croire car je sais toujours quand les gens mentent... je ne sais pas comment c'est possible, mais je le sais.

Quand un menteur me parle, j'entends ses pulsations sanguines s'accélérer, je sens l'odeur de sa peau devenir plus âcre et je sais avec certitude qu'il ment.

Je ne sais pourquoi je suis comme ça mais cela fait dix ans maintenant que j'ai compris que j'ai le pouvoir de détecter les vérités sous les mensonges, et je peux certifier que c'est un cauchemar que personne ne devrait être obligé de vivre."

 

Quête d'identité, recherche du père, manipulations génétiques, rivalités mafieuses, mystérieuses épidémies, tout est là et ce cocktail détonnant nous accroche dès les premières pages. Nos trois héros prennent la parole à tour de rôle et chacun se dévoile un peu plus à chaque page. Entre Ka, punkette tatouée de partout mais fragile, Mina, jeune fille sage dont les appétits inquiétants se réveillent et Georg, grosse brute au cœur tendre, nous ne pouvons que nous attacher à ces personnages. Marine Carteron rythme superbement l'écriture et le suspense. L'humanité est-elle en si grand péril que ce premier tome nous le laisse entendre ? Mon seul regret est de devoir attendre jusqu'à début mars 2017 pour le savoir !!!! Dès 14 ans.

 

Génération K ; Tome 1 de Marine Carteron

Le Rouergue, 2016

14,00€

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lauriane Le Dûs - dans 15-25 ans
commenter cet article
27 septembre 2016 2 27 /09 /septembre /2016 12:44

Après le succès de sa série Quatre sœurs, entre autres, Malika Ferdjoukh s'est lancé dans un grand projet : une saga de la vie new-yorkaise dans les années 1950. Un peu plus d'un an après sa sortie, j'ai enfin pu le lire et vous en faire la petite chronique que voici.


Nous sommes en 1948, aux États-Unis, lorsque Jocelyn Brouillard débarque à New-York, plus précisément à la pension Giboulée. Mais notre jeune français se heurte à un premier souci de taille : c’est une pension pour jeunes filles. Heureusement que les demoiselles sont très convaincantes auprès de la propriétaire et que Jocelyn est un bon pianiste ! Le voilà donc transporté au fil des jours de spectacle de théâtre en show de danse, en plein cœur de la magie de Broadway.
Mais la vie, avec ces jeunes femmes aux caractères bien trempés, n'est pas toujours facile. D'autant plus que certaines de ces demoiselles cachent des secrets qui pourraient bien bousculer le destin.
Suivez pas à pas l’évolution de cette petite pension, de leurs petits tracas à leurs plus beaux moments d’émotions.

 

"Son cigarillo exhala une fumée nostalgique. Dans un élan de sympathie, Hadley lui fit cadeau d'un gardénia.
- Est-il exact que Rhett Butler sera des nôtres ce soir ?
- Le bruit court, lui répondit Hadley, l'air mystérieux.
- Formidable. On va enfin savoir s'il portait ou non un dentier dans
Autant en emporte le vent."

 

Voici le premier tome d’une nouvelle série très prometteuse et envoûtante. À travers les yeux de différents personnages, on ressent, voit et vit la vie new-yorkaise des années 1950, que l’on soit des connaisseurs ou bien juste des lecteurs curieux et avides de voyages temporels. Grâce à une écriture descriptive, sans jamais être dans l'excessif, et une intrigue rondement menée, laissez-vous guider dans cet univers si particulier et attractif. Une mention toute spéciale doit être faite pour le travail réalisé par Malika Ferdjoukh autour du contexte historique et des personnages réels insérés dans le récit, tout cela apportant une touche unique au roman.
Une série à faire découvrir dès 15 ans.

 

Broadway Limited ; Tome 1 Un dîner avec Cary Grant de Malika Ferdjoukh
L'école des loisirs, 2015

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne-Sophie Dautais - dans 15-25 ans
commenter cet article
20 septembre 2016 2 20 /09 /septembre /2016 13:03

Connaissez-vous les Escape Game ? De plus en plus à la mode, ces pièces renferment de nombreux objets à trouver, des énigmes à résoudre... et tout cela en une heure maximum ! Sous peine de ne jamais sortir de la pièce... François Lévin s'inspire de ce concept et l'adapte en livre !

 

Un homme aborde le héros une nuit et lui raconte de sombres rumeurs sur la vieille Tour de la ville. Notre héros n'y croit et il est mis au défi d'aller vérifier par lui-même ! Mais voilà qu'il se retrouve prisonnier d'une crypte étrange. Pour s'en sortir, il va devoir explorer les pièces une à une et... essayer de résoudre le mystère de la Tour de l'Alchimiste ! Prenez un carnet de notes, un stylo, allumez votre cerveau et arrachez-vous les cheveux !

 

Avec cet Escape Book, vous ne dormirez plus, vous ne mangerez plus, vous ne travaillerez plus. Attendez-vous à une obsession terrible pour les énigmes, les symboles et l'alchimie. Et croyez-moi, vous ne serez pas serein avant de sortir de la Tour. Délicieusement addictif ! Dès 15 ans.

Pour vous faciliter la vie, le carnet de notes est imprimable depuis le site Internet de 404 éditions : http://404-editions.fr/fiction/la-tour-de-lalchimiste

 

Escape Book : La tour de l'alchimiste de François Levin

2016, 404 Éditions

11,95€
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Lauriane Le Dûs - dans 15-25 ans
commenter cet article
19 avril 2016 2 19 /04 /avril /2016 12:30

Mais de quoi peut bien parler un roman avec un hamster sur la couverture ? Il est vrai que, nous aussi, nous avons été intriguées en le sortant des cartons. Je peux vous affirmer, après l'avoir lu, que même si le hamster a sa place dans l'histoire, le pitch est plus humain... Je ne vous en dis pas plus et vous laisse le découvrir de suite par vous-même !

 

Sauveur Saint-Fils est installé en tant que psychologue depuis quelques années à Orléans. Son cabinet fonctionne bien, un peu trop bien même. En effet, papa de Lazare, petit garçon très curieux de 8 ans, Sauveur a du mal à gérer son emploi du temps. Alors, entre deux clients, il tente de s'occuper comme il peut de son petit bonhomme. Mais ce dernier n'est nullement préoccupé par cette situation. Bien au contraire, sa curiosité est attisée par la porte entrouverte donnant sur la salle de consultation. Il est vrai qu'y défilent de bien étranges personnages : une ado qui se taillade les bras, une autre qui fait des crises de phobie scolaire... Sauveur aimerait pouvoir tous les sauver justement, mais est-ce vraiment toujours possible ? Et puis, pourquoi a-t-il beaucoup de mal à parler de l'accident qui a coûté la vie à sa femme ? Et pourquoi n'y a-t-il aucune photo d'elle à la maison ?

 

"Sauveur ouvrit la porte de la salle d'attente en douceur. Si les gens n'étaient pas prévenus, ils avaient un mouvement de surprise en l'apercevant.
- Madame Dutilleux ?
Madame Dutilleux arrondit les yeux et Margaux baissa les siens.
- Nous avons rendez-vous. Je suis Sauveur Saint-Yves. C'est par ici.
Il désigna son cabinet de consultation de l'autre côté du couloir puis s'effaça. En passant devant lui, madame Dutilleux, la quarantaine, menue dans son jean slim, ressera la ceinture de sa veste en cuir. Margaux, 14 ans, s'enrobant ou se dérobant dans sa doudoune, laissa flotter son écharpe en laine et ses longs cheveux.
Sauveur captait tous les signaux qu'envoient les corps, surtout à ce moment très intense de la première fois. Les quelques pas de Margaux et de sa mère pénétrant sur son territoire lui firent sentir l'hostilité de l'une et la méfiance de l'autre.
"

 

C'est un roman très puissant, bouleversant même que nous offre Marie-Aude Murail avec, en filigrane, un thriller. Tour à tour, suivez différents personnages, tous liés à leur psychologue ou à son fils. Grâce à cette écriture, à la fois forte et touchante, parcourez ce petit monde où de forts tempéraments vont être poussés à l'extrême, où des complicités vont être bousculées, des visages inconnus révélés. L'auteure réussit à décrire et à nous faire ressentir de façon très réaliste les sentiments et attitudes des personnages. Laissez-vous tenter par ce roman surprenant du début jusqu'aux dernières pages, à offrir ou découvrir à partir de 14 ans.

En prime, voici une courte vidéo où l'auteure nous parle de ce roman !

Sauveur et fils ; Saison 1 de Marie-Aude Murail
L'école des loisirs, 2016
17€

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne-Sophie Dautais - dans 15-25 ans
commenter cet article
25 mars 2016 5 25 /03 /mars /2016 12:30

Dans notre société où il est possible de tout savoir sur quelqu'un avant même de le rencontrer, quelle place laisse-t-on à l'amour ? C'est à cette question précise que Glénat choisit de répondre avec la traduction d'un superbe roman graphique The Cute Girl Network.

 

Lorsque Jane et Jack se rencontrent, le coup de cœur est immédiat. Il vend des soupes, elle vend des skates et le courant semble plutôt bien passer, malgré la maladresse et la désinvolture de Jack. Mais lorsque Jane en parle à Harriet, une amie, celle-ci s'oppose fermement à leur relation. Elle lui parle alors du « réseau », un groupe de jeunes et jolies femmes du même quartier, destiné à obtenir des informations sur les hommes, en particulier les boulets. Comme Jack. Alors que la société entière semble le voir comme le dernier des idiots, Jane, elle, a le sentiment de connaître un tout autre homme. Va-t-elle céder à la pression sociale ?

 

 

The Cute Girl Network est une excellente chronique de la vie amoureuse des jeunes américaines. Écrite comme une comédie romantique classique, cette bande dessinée est très contemporaine et évite les poncifs du genre. Les personnages sont rapidement attachants, même Jack malgré son côté balourd. On se laisse complètement prendre dans ce récit, critique de cette ère numérique et célébration de l'amour malgré tout. Les illustrations en noir et blanc permettent un fourmillement de détails que la couleur aurait rendus confus. En bref, c'est une excellente histoire d'amour, qui fait du bien et dans laquelle n'importe qui a sa chance. Dès 15 ans.

 

The Cute Girl Network de Greg Means, MK Reed et Joe Flood

Glénat, 2016

18,00€

Partager cet article

Repost 0
Published by Lauriane Le Dûs - dans 15-25 ans BD
commenter cet article
18 mars 2016 5 18 /03 /mars /2016 12:30

Après Brainless (article de blog d'Élise ici), nous avons eu un nouveau gros coup de cœur sur une parution de la collection Électrogène chez Gulf Stream. Cette collection toute jeune propose des "one-shot" très réussis pour les 15 ans et plus !


À la fin du IXème siècle, une sphère noire et mystérieuse est envoyée par Chaac, le dieu de la Pluie, chez les Mayas pour détruire leur civilisation et mettre fin aux sacrifices humains. Lors d'une expédition archéologique au début du XXème siècle, la sphère est retrouvée et déclenche à nouveau des cataclysmes. En 2005, Keith, jeune délinquant irlandais, se retrouve par hasard sur la piste de cette fameuse sphère. Guidé par un ancien chamane et accompagné de Kaya, une future chamane issue des traditions mayas, réussira-t-il à retrouver la sphère avant qu'elle ne tombe entre de mauvaises mains ?

 

"L'enfant s'éloigna de la rive qui cédait peu à peu aux remous troubles. Il fallait qu'il vérifie quelque chose. Il fallait qu'il retourne à la source sacrée, voir si la Chose était toujours là où il l'avait déposée, au pied de l'immense stèle rongée de mousses luisantes de Chaac, le dieu de la Pluie. Il l'avait offerte à Chaac pour que les récoltes soient bonnes cette année. Qu'il n'ait plus besoin de tous ces sacrifices.

Mais il avait eu tort. Chaac n'appréciait pas ce présent."

 

Palpitant et très prenant, ce sont les deux adjectifs qui qualifient au mieux ce roman. Laissez-vous embarquer dès les premières pages par une histoire originale et bien menée. L'écriture est efficace et permet de se plonger dans un univers peu exploité jusque là dans la littérature ado. Les personnages sont eux aussi très bien travaillés et donneraient presque envie d'être à leur place par moments, au vu de la description des paysages. Un gros coup de cœur !
À partir de 15 ans.

 

L'œil de Chaac d'Emma Lanero
Gulf Stream Éditeur, 2016
17€

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne-Sophie Dautais - dans 15-25 ans
commenter cet article
23 février 2016 2 23 /02 /février /2016 12:30

Alex Cousseau n'en est pas à son premier roman autour du voyage, toujours entre légende et histoire réelle. Après le très beau roman Les trois vies d'Antoine Anarchasis (voir article de blog), il nous plonge cette fois-ci dans l'Amérique du Sud du début du XXème siècle.

 

1916, en plein désert chilien, deux frères sont sur le point de tuer le plus célèbre bandit de l'époque, Butch Cassidy, responsable de la mort de leur père. Le brigand dormant profondément, Elie décide de nous raconter comment ils en sont venus à cette situation. Tout commence par l'histoire de leur arrière-grand-mère, Poki, qui, dès son plus jeune âge, communique avec les oiseaux et la nature en général. Très vite, elle obtient le statut de femme-oiseau de sa tribu, un honneur. De péripéties en aventures, elle voyage et donne naissance à un enfant : Pawel. Celui-ci va alors suivre les traces de sa mère et tenter de résoudre les mystères de la nature en voyageant. Une de ses principales motivations sera la recherche d'une femme à 8 doigts, qu'il aperçoit en rêve...

 

Comme toujours, Alex Cousseau réussit avec brio à nous conter une histoire qui fait voyager entre légendes et réalité. Grâce des chapitres courts et rythmés, suivez les aventures de cette famille indienne à travers les yeux de l'arrière-petit-fils. Un roman plein de poésie, qui saura séduire les adolescents comme les adultes, les curieux comme les rêveurs.
À partir de 15 ans.


Le fils de l'ombre et de l'oiseau d'Alex Cousseau
Le Rouergue, 2016
15,90€

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne-Sophie Dautais - dans 15-25 ans
commenter cet article
16 février 2016 2 16 /02 /février /2016 12:30

Une fois encore, Exprim' revient avec un roman coup de poing, un texte fort, une auteure de génie ! Marion Brunet prend la parole pour tous les marginaux, les révoltés et nous offre un récit politique parfaitement maîtrisé. Un coup de cœur.

 

Ils sont sept : Jeanne, Basile, Tonio, Marc, Alison, Jules et Lucie. Lorsqu'ils décident de participer à cette manifestation contre l’austérité, ils n'imaginent pas à quel point leurs vies vont basculer. Tout d'abord, ils se rencontrent et, brutalement, leurs révoltes personnelles s'unissent et ne font plus qu'une. Ils décident alors de s'installer ensemble, en squat autogéré et de défendre leurs idées anarchistes. Tous les sept, au détriment de leurs études et de leurs familles, s'engagent, se radicalisent dans ce mode de vie en marge de la société. Les amitiés se nouent, indéfectibles. Et, au milieu de cette meute, Jeanne et Basile découvrent l'amour, le vrai, celui qui change une vie.

 

 

"Alison caresse des yeux les épaules de Marc, les rides de Tonio, les mains entrelacées de Jules et Lucie. Et puis elle plonge son regard dans celui de Jeanne, lance des messages d'anticipation joyeuse. Jeanne répond d'un immense sourire ; presque un rire, d'ailleurs.

Vivre en meute, avec les copains... Aucun d'entre eux n'a été préparé à ça : élevés dans le respect de la propriété, dans la peur des lois, dans l'idée que passer de seul à plusieurs c'est fonder une famille. Payer son loyer, travailler. Et pourtant, Jeanne le sent : elle est prête depuis longtemps, elle n'attendait que ça. Ils n'attendaient que ça.

Une vie différente. (...)

Dans sa nonchalance habituelle, Basile éclate de rire et ajoute :

- Ça va être génial, d'habiter tous ensemble !"

 

 

Dans le désordre raconte des vies qui se rentrent dedans, bouscule notre confort quotidien et nous pousse à réfléchir. Alternativement violente, politique et bouleversante, Marion Brunet mène le récit avec rythme et brio, ne nous laissant aucun répit. Les personnages évoluent dans leurs idées, leurs visions de la famille, leurs personnalités. Ils assument un rêve de société différente, de résistance tout en se confrontant inévitablement à la réalité du monde d'aujourd'hui. Ce roman ne peut laisser insensible et nous balade entre des moments de révolte intérieure et des dialogues plein de pudeur et de douceur. Si, comme moi, vous voulez vous retrouver en larmes dans le train sur les 50 dernières pages, lisez-le. C'est un bijou !

Dès 15-16 ans, selon la sensibilité des lecteurs.

 

 

Dans le désordre de Marion Brunet

Éditions Sarbacane, Exprim', 2016

15,50€

Partager cet article

Repost 0
Published by Lauriane Le Dûs - dans 15-25 ans
commenter cet article

L'emile

  • : Le blog de la Librairie L'Emile
  • Le blog de la Librairie L'Emile
  • : Toute l'actualité de l'Emile, la librairie de la jeunesse et des écoles, à Paris ! Actualité en littérature jeunesse Nouvelles collections en papeterie 01.45.75.16.15
  • Contact

Actualités

Horaires de vacances !

La librairie ouvre :

- de 9h30 à 19h du lundi au vendredi

- de 10h à 19h le samedi

Fermeture exceptionnelle le jeudi 14 juillet.

 

Merci de votre compréhension et bel été à tous ! N'oubliez pas de nous envoyer des cartes postales !

Droit d'auteur

Les couvertures et les illustrations sont protégées par le droit d’auteur. Elles ne peuvent être utilisées sans l’autorisation des maisons d'édition et toute reproduction ou utilisation non autorisée est passible de poursuites pénales.