Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 22:26

Pour les jeunes filles de 10 à 12 ans





















Julia, 14 ans, est
une bête en latin en maths et en grec. Un beau matin, elle apprend de la bouche de sa meilleure amie, Johana, que Paulus, le plus beau garçon du lycée, est amoureux d'elle. Aucun garçon ne s'est jamais intéressé à elle.  La voilà qui bredouille, rougit, gaffe, fuit.
Et la pauvre doit aussi gérer sa famille : des parents qui veulent lui parler comme à une adulte et une petite soeur dont la meilleure amie est une poupée nommée Tu pues !

Un roman qui pourrait tourner au roman à l'eau de rose pour collégiennes mais qui finalement nous livre tendrement le regard d'une ado sur les adultes. Des réflexions
amusantes, profondes, parfois égoïstes mais en tout cas toujours sincères et intelligentes.

A la fin du premier opus, Agnès Desarthes nous laisse sur notre faim.
Mais heureusement, elle nous offre une suite tout aussi tendre et intelligente.


Je ne t'aime pas Paulus - Je ne t'aime toujours pas Paulus
Agnès Desarthes
Medium, Ecole des loisirs
7€ - 10€

Partager cet article

Repost 0
Published by Marie-Antoinette Baverel - dans 7-11 ans
commenter cet article

commentaires

Marion BAUDE 23/03/2014 13:29

Bonsoir !

Je viens vous demander un coup de main un peu étrange !
Je me présente : je m'appelle Marion Baude, et suis étudiante en première année de master de création littéraire au Havre. Je termine actuellement un mini-mémoire sur la notion d'amitié, et j'avais
dans l'idée d'inclure un passage de "Je ne t'aime pas, Paulus", roman d'Agnès Desarthe que vous présentez ici. Seulement voilà, j'ai oublié ce premier tome chez mes parents, dans le Loiret, et
impossible de me le faire envoyer avant la date de mon rendu !
Si vous aviez le roman sous la main, et la patience de m'aider, je vous en serais profondément reconnaissante... Je suis à la recherche d'un passage où l'héroïne, Julia, souffle à sa soeur Judith
des baisers sur le ventre. Les fillettes ont un nom précis pour désigner cette pratique, un mot d'enfant et de famille. Le point qui m'intéresse le plus est le raisonnement que tient Julia par la
suite : elle se demande comment l'on peut faire sa vie avec quelqu'un qui ne connaît pas les mots de la famille. Il s'agit d'un axe de réflexion important de mon mémoire : s'interroger sur le
miracle de la fusion amoureuse, qui s'opère entre deux individus constitués de signes-traces étrangers.
J'ignore si le passage est long, si vous pouvez me le scanner, si même vous possédez le livre. Mais votre aide me serait précieuse et salvatrice. Je vous remercie par avance de votre réponse et
vous re-précise mon courriel : baude.marion@gmail.com
Cordialement,
Marion BAUDE

L'emile

  • : Le blog de la Librairie L'Emile
  • Le blog de la Librairie L'Emile
  • : Toute l'actualité de l'Emile, la librairie de la jeunesse et des écoles, à Paris ! Actualité en littérature jeunesse Nouvelles collections en papeterie 01.45.75.16.15
  • Contact

Actualités

Horaires de vacances !

La librairie ouvre :

- de 9h30 à 19h du lundi au vendredi

- de 10h à 19h le samedi

Fermeture exceptionnelle le jeudi 14 juillet.

 

Merci de votre compréhension et bel été à tous ! N'oubliez pas de nous envoyer des cartes postales !

Droit d'auteur

Les couvertures et les illustrations sont protégées par le droit d’auteur. Elles ne peuvent être utilisées sans l’autorisation des maisons d'édition et toute reproduction ou utilisation non autorisée est passible de poursuites pénales.