Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2015 5 18 /12 /décembre /2015 12:30

Lorsque j'ai entre les mains un roman avec, sur la couverture, le nom de Neil Gaiman, je me pose rarement la question de la qualité du texte. Après Le jour où j'ai échangé mon père contre deux poissons rouges ou Mes cheveux fous, tous deux en collaboration avec Dave McKean, Neil Gaiman passe à la tranche d'âge supérieure ! Par bonheur, le lait est un petit roman, richement illustré : Skottie Young pour l'édition américaine, Chris Riddell pour la britannique et le très très grand Boulet pour la version française. Que du bonheur !

 

 

Ce matin, catastrophe ! La bouteille de lait est vide de chez vide. Tout ça parce que Maman est partie en voyage et que Papa a complètement oublié de faire les courses. Il file à l'épicerie d'à côté. Enfin... Il file, façon de parler ! Après un temps qui semble interminable, Papa revient enfin. C'est que sur le trajet, il a vécu de drôles d'aventures incluant en vrac : des aliens, des pirates, des wompires, des cannibales, une machine à voyager dans le temps, mais, surtout, un stégosaure dirigeant une énorme montgolfière. Mais par bonheur, le lait est toujours resté dans les mains de Papa !

 

"- J'ai acheté le lait, a dit mon père. (...) Je suis sorti de l'épicerie du coin, et j'ai entendu un bruit bizarre qui semblait venir d'au-dessus de moi. Un bruit de ce genre : FRUMMMFRUMMM. J'ai levé les yeux et j'ai vu un énorme disque argenté qui flottait dans les airs au-dessus de la rue Marshall. (...) La chose bizarre, c'est le rayon de lumière qui est sorti du disque - un rayon scintillant et luisant d'une lumière qu'on voyait même en plein jour. Et tout d'un coup, je me suis retrouvé aspiré dans le disque. Par bonheur, j'avais mis le lait dans la poche de mon manteau."

 

 

Après Le jour où j'ai échangé mon père contre deux poissons rouges, Neil Gaiman s'est senti mal d'accuser comme ça à tort les pères d'étourderie et d'inconscience. Dans Par bonheur, le lait il réhabilite ainsi le rôle du père, vivant d'extravagantes aventures en secret, sans que personne ne s'en doute. Avec autant d'imagination que de talent, autant de loufoquerie que de génie, Neil Gaiman semble avoir jeté toutes ses idées dans un immense sac fourre-tout, tout mélangé et il en ressort un roman unique et extraordinaire. Boulet a parfaitement réussi à retranscrire en illustrations ce fourmillement d'aventures, avec toujours une touche bien à lui comme le regard éberlué de Papa ou l'exaltation du stégosaure. C'est évidemment un excellent roman à partir de 9 ans mais aussi (voire surtout ?) un chef d'œuvre pour les fans de Neil Gaiman ou de Boulet (ou des deux réunis !). À lire, relire et offrir !

 

 

Par bonheur, le lait de Neil Gaiman et Boulet

Au diable vauvert, 2015

15,00€

Partager cet article

Repost 0
Published by Lauriane Le Dûs - dans 7-11 ans
commenter cet article

commentaires

L'emile

  • : Le blog de la Librairie L'Emile
  • Le blog de la Librairie L'Emile
  • : Toute l'actualité de l'Emile, la librairie de la jeunesse et des écoles, à Paris ! Actualité en littérature jeunesse Nouvelles collections en papeterie 01.45.75.16.15
  • Contact

Actualités

Horaires de vacances !

La librairie ouvre :

- de 9h30 à 19h du lundi au vendredi

- de 10h à 19h le samedi

Fermeture exceptionnelle le jeudi 14 juillet.

 

Merci de votre compréhension et bel été à tous ! N'oubliez pas de nous envoyer des cartes postales !

Droit d'auteur

Les couvertures et les illustrations sont protégées par le droit d’auteur. Elles ne peuvent être utilisées sans l’autorisation des maisons d'édition et toute reproduction ou utilisation non autorisée est passible de poursuites pénales.