Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 12:30

Notre stagiaire Nicolas nous fait l'honneur de mettre à disposition un extrait du manuscrit de son premier roman d'héroïc-fantasy : Le Royaume-Sans-Nom, Livre 1. N'hésitez pas à laisser un petit commentaire, un petit mot d'encouragement ou simplement votre avis ! Nous, on aime !

 

Un homme encapuchonné dans un manteau pourpre passa devant le jongleur, tourna la tête vers lui et sa bouche s’étira en un large sourire. Il lui fit un clin d’oeil avant de s’approcher lentement du portail, se frayant un passage à travers la cohorte, attentive au spectacle qui lui était donné.
C’était le signal.
D’un léger mouvement de poignet qui parut involontaire, une torche s’envola pour tomber sur le toit d’un stand, lequel prit feu instantanément. Aussitôt, la foule se vit rapidement dispersée par les gardes qui avaient quitté leur poste afin de venir arrêter l’incendie débutant. La diversion était faite. Tandis que les soldats allaient chercher de l’eau et interpelaient Zed, l’homme encapuchonné poussa le portail qui pivota sur ses gonds en grinçant et entra dans le jardin fleuri de l’imposante demeure.
Quelques sentinelles faisant leur ronde entre les arbres s’arrêtèrent pour observer l’intrus. La scène se figea durant une seconde. Les gardes s’élancèrent soudain vers lui en lui intimant l’ordre de ne pas bouger. D’un vif mouvement, l’homme se mit à courir frénétiquement et franchit les portes de chêne de la maison à vive allure, les refermant sur son passage. Il avait peu de temps avant que les soldats ne le rattrapent.
En se précipitant vers l’escalier, il bouscula une gouvernante qui passait par là, tenant à la main une petite fille. Ils perdirent tous deux l’équilibre, le capuchon de l’inconnu se releva, dévoilant son visage qu’il tourna vers les deux demoiselles. Se relevant à grand peine, la gouvernante sortit de ses jupons un poignard, alors que derrière elle la gamine souriait béatement au voleur. Lorsque celui-ci posa les yeux sur ce visage rayonnant aux traits magnifiquement dessinés et à la peau pâle, il sut que cette image resterait à jamais gravée dans sa mémoire. Il ne pouvait détacher son regard de cette figure angélique aux yeux d’un bleu lagon si merveilleux, entourée de boucles noires lui tombant jusqu’au bas du dos.
Il fut tiré de sa rêverie par l’arme que la gouvernante lança vers lui. Faisant un pas de côté, il l’évita aisément et fusilla des yeux la nourrice, qui prit peur et recula précipitamment en serrant la fillette contre elle. Mais il n’avait pas le temps de s’occuper d’elle et ne voulait surtout pas choquer la petite fille aux cheveux noirs qui continuait de le regarder presque avec amusement. Il se détourna en recouvrant son visage et monta les escaliers quatre à quatre, conscient du regard des deux personnes derrière lui. Il arriva dans un couloir qu’il traversa sans tenir compte des nombreuses portes s’ouvrant sur les côtés, l’alarme résonnant à présent dans tout le domaine. Son objectif était au fond de ce couloir, il le savait !
Il vit la porte face à lui s’ouvrir et un homme le regarda, stupéfait. D’un coup d’épaule, il l’écarta du chemin et entra dans la pièce, refermant la porte derrière lui en brisant la poignée d’un coup de pied. Un marchand se tenait là, près d’une table où était posé un petit coffre en fer, qu’il prit dans ses bras à la vue de l’inconnu comme une mère protégerait son enfant. Le voleur le regarda et, ouvrant à peine la bouche, murmura d’un ton lourd de menaces :
- Je ne veux que le coffre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lauriane Le Dus
commenter cet article

commentaires

L'emile

  • : Le blog de la Librairie L'Emile
  • Le blog de la Librairie L'Emile
  • : Toute l'actualité de l'Emile, la librairie de la jeunesse et des écoles, à Paris ! Actualité en littérature jeunesse Nouvelles collections en papeterie 01.45.75.16.15
  • Contact

Actualités

Horaires de vacances !

La librairie ouvre :

- de 9h30 à 19h du lundi au vendredi

- de 10h à 19h le samedi

Fermeture exceptionnelle le jeudi 14 juillet.

 

Merci de votre compréhension et bel été à tous ! N'oubliez pas de nous envoyer des cartes postales !

Droit d'auteur

Les couvertures et les illustrations sont protégées par le droit d’auteur. Elles ne peuvent être utilisées sans l’autorisation des maisons d'édition et toute reproduction ou utilisation non autorisée est passible de poursuites pénales.